Maschine, die Metall lasert

Saisir les chances de la numérisation

Où se situe la Suisse en matière de numérisation ? La plateforme en ligne lancée par digital.swiss fait le point sur les progrès réalisés en Suisse dans ce domaine. Ce projet, fondé sur l’Agenda numérique 2.0 de ICTswitzerland et economiesuisse, évalue les progrès de la numérisation dans quinze domaines. En résumé, la Suisse s’en sort bien, mais il y a du pain sur la planche.

La numérisation devient de plus en plus un moteur de l’innovation au sein de l’économie et de la société. Des technologies disruptives mettent des branches entières sens dessus dessous. UBER et Airbnb ne sont que les précurseurs d’une évolution qui se propagera bientôt à l’économie dans son ensemble. Des usines deviennent intelligentes, elles s’organisent et se réparent grâce à des senseurs et liaisons sans fil. Des médecins utilisent des assistants numériques pour la prévention, le diagnostic et les traitements. La branche des médias est en plein bouleversement, les frontières entre les différents supports s’estompent.

Voilà quelques exemples de la transformation numérique qui déferle sur la Suisse. Dans ces conditions, il est réjouissant que, selon une enquête, plus de 60% des Suisses voient la numérisation de l’économie et de la société comme une chance. economiesuisse en est également persuadée. En tant que championne de l’innovation, la Suisse est idéalement placée pour sortir gagnante de la transformation numérique. 

Saisir les chances et relever les défis de la numérisation

Le site digital.swiss se place dans ce contexte. En s’appuyant sur 60 indicateurs dans quinze domaines, cette plateforme montre les progrès de la numérisation en Suisse et met le doigt sur les forces et les faiblesses de la mise en œuvre. Au centre de ce dispositif, il y a l’indice digital.swiss, qui met en évidence les progrès réalisés, en prenant en compte de nombreux domaines comme les infrastructures, l’industrie 4.0 ou la formation. economiesiusse s’est engagée avec conviction dans le comité de pilotage de ce projet et dans les thèmes « secteurs économiques » et « mobilité ». Cet action concrétise de manière pragmatique l’Agenda numérique 2.0.

Quels sont les principaux enseignements que l’on peut tirer ? En premier lieu, que la numérisation concerne l’ensemble de l’économie et de la société. Grâce à d’excellentes infrastructures de base et à sa compétitivité internationale élevée, la Suisse est en bonne posture pour réussir sa transformation digitale. Cela dit, il importe de créer des conditions-cadre qui encouragent l’innovation numérique au lieu de freiner. À cet égard, on pense en particulier à la possibilité de recruter des travailleurs qualifiés, à des dispositions en matière de protection des données adaptées ou à un environnement favorable aux start-ups actives dans les TIC.

Saisissons les chances qui se présentent et engageons-nous ensemble en faveur d’une «smart Switzerland» !