# 4 / 2022
20.05.2022

L’économie suisse et la guerre en Ukraine: conséquences économiques et humanitaires

La guerre en Ukraine est, en premier lieu, une tragédie humanitaire. Mais elle a aussi des répercussions, directes et indirectes, sur l’économie suisse. Depuis le début du conflit, de nombreuses entreprises suisses apportent une importante aide humanitaire sous forme de dons, de matériel et d’actions bénévoles, que ce soit dans les zones de conflit, le long des routes empruntées par les réfugiés ou en Suisse, ainsi qu’en témoignent les enquêtes menées par economiesuisse auprès de ses membres.

L’essentiel en bref

La vaste offensive déclenchée par la Russie contre l’Ukraine le 24 février 2022 marque un tournant historique en Europe et au-delà. L’évolution dramatique de la guerre en Ukraine ces derniers mois a aussi des conséquences importantes pour la Suisse, sur les plans de l’action humanitaire, de la politique de sécurité et de l’économie. Les milieux économiques condamnent dans les termes les plus fermes l’opération militaire russe en Ukraine. La violation flagrante du droit international par la Russie est absolument inacceptable.

Le présent dossierpolitique expose les conséquences économiques de la guerre en Ukraine pour l’économie helvétique. Les effets tant directs qu’indirects y sont examinés. Il montre par ailleurs de quelle manière l’économie s’engage sous l’angle humanitaire en réaction à la guerre en Ukraine. economiesuisse vient, en effet, de conduire deux vastes enquêtes sur ces deux thèmes auprès de ses membres.

Pour economiesuisse, il est évident que l’économie privée peut apporter une contribution décisive pour atténuer les souffrances des personnes touchées par la guerre. Si bien que toutes les entreprises en Suisse sont appelées à s’engager en fonction de leurs possibilités. Car plus le conflit perdurera, plus le besoin d’aide sera important.

Position d’economiesuisse

La tragédie de la guerre en Ukraine montre à chacun que la paix n’a pas de prix.

  • L’offensive de la Russie contre l’Ukraine est inacceptable, et est condamnée avec la plus grande fermeté. Les sanctions prises par la Suisse sont soutenues par les milieux économiques.
  • Les conséquences directes des sanctions contre la Russie et le Bélarus sur les relations commerciales bilatérales avec la Suisse sont limitées. Les défis se situent au niveau des conséquences indirectes, comme les problèmes de livraison, les problèmes logistiques et les hausses de prix.
  • La population civile ukrainienne doit être aidée. Les organismes d’entraide, la Confédération, les initiatives privées et les entreprises apportent ensemble une contribution pour atténuer la détresse des individus.
  • L’engagement humanitaire des entreprises suisses montre de quelle manière l’économie peut être au côté de la population ukrainienne. Il doit inciter d’autres entreprises à se mobiliser à leur tour.