# 7 / 2021
04.06.2021

La pandémie comme chance, catalyseur de l’innovation dans les entreprises

La pandémie de coronavirus a mis les entreprises suisses face à d’énormes défis, créant manifestement de graves problèmes par une situation totalement différente. Il y a pourtant aussi un autre aspect, moins connu et plus réjouissant: la pandémie a ouvert la voie à des processus de transformation qui, en temps normal, n’auraient guère été possibles. Ceux qui en profitent habilement sortiront renforcés de la crise.

L’essentiel en bref

Depuis plus d’un an, la crise pandémique entrave sérieusement l’activité économique. Alors que beaucoup d’entreprises affrontent d’énormes problèmes en ces temps exceptionnels, un nombre étonnant a aussi découvert et mis à profit des opportunités. L’énorme pression leur a permis de mener à bien des transformations plus vite qu’en temps normal, en particulier dans le domaine de la numérisation. Dans d’autres cas, la pandémie a aussi créé une certaine liberté d’action facilitant les gains d’efficacité, l’innovation ou la découverte de talents. L’analyse des sondages d’economiesuisse et des entretiens individuels approfondis montre qu’il faut aller jusqu’au bout de la réflexion sur ce processus de transformation et le conduire en toute conscience. Seules les entreprises qui ancrent durablement les effets positifs dans leur quotidien pourront en profiter à long terme.

Position d’economiesuisse

  • La pandémie ne doit pas être considérée uniquement comme crise: elle peut agir comme puissant catalyseur de la transformation et de l’innovation dans les entreprises.
  • La pandémie a poussé l’acceptation de l’interaction numérique. Elle a aussi facilité des gains d’efficacité et des améliorations de la qualité durables.
  • L’absence d’interaction personnelle due à la pandémie aide à mieux comprendre où elle est essentielle et apporte une vraie valeur ajoutée.
  • Un ancrage rapide et durable des enseignements dans les processus opérationnels évitera de retomber dans les anciens comportements après la fin de la pandémie.