Logos

Des réponses judicieuses à la forte hausse des prix de l'électricité – le dialogue et des conditions-cadres basées sur l'économie de marché sont essentiels

Les prix élevés de l'électricité sont un défi pour la place économique suisse. Surtout lorsque les pays européens accordent d'énormes aides financières et que la compétitivité de la Suisse en pâtit. Une large alliance de producteurs et de consommateurs d'électricité s'est réunie à l'initiative d'economiesuisse afin d'aborder les conséquences des prix élevés de l'électricité. Les organisations participantes se prononcent en faveur d'instruments d'économie de marché et rejettent les subventions mal ciblées ainsi que les interventions de l’Etat telles que nous les observons à l'étranger.

Les prix de l'électricité sont un problème sérieux pour notre place économique

Il y a quelques semaines encore, les prix de l'électricité atteignirent brièvement de tels sommets que la facture électrique mensuelle fut, pour de nombreuses entreprises, plus élevée que celle d'une année entière. La situation est encore aggravée par le fait que dans le reste de l'Europe, les consommateurs sont aidés par près de 800 milliards d'euros de fonds publics. Cela signifie que les entreprises suisses concourent à armes inégales avec des entreprises massivement subventionnées. Pour les producteurs d'électricité également, l'assèchement des marchés, la grande volatilité des prix et l'intervention croissante de l'Etat représentent des défis considérables.

Une large alliance de milieux concernés élabore des propositions de solutions

Les trois grandes entreprises d'électricité de Suisse (Alpiq, Axpo et FMB) ainsi que les associations de branches particulièrement touchées du côté de la demande (cemsuisse, fial, GGS, Commerce Suisse, IGEB, scienceindustries, Swiss Textiles, Swissmem) ont discuté des problèmes actuels, des mesures nécessaires et élaboré des solutions, à l'initiative de l'association faîtière economiesuisse. Car c'est l'économie qui peut le mieux s'aider elle-même dans cette situation difficile - une intervention de l'Etat ne doit représenter qu'un tout dernier recours.

L'économie est clairement opposée aux interventions antilibérales sur le marché

La situation tendue sur les marchés de l'électricité nécessite des contre-mesures. De telles mesures doivent contribuer à soulager les entreprises dont l'existence est menacée, à créer des conditions d'équité avec l'étranger et à renforcer la compétitivité des entreprises suisses. L'objectif premier est d'éviter d'importants dommages économiques. Trouver les bonnes mesures au bon moment relève de l'exercice d'équilibriste. Les producteurs et les consommateurs d'électricité sont unanimes : il faut éviter les distorsions du marché et un soutien selon le principe de l'arrosoir. Les mesures doivent ménager le budget de l'Etat, déjà mis à rude épreuve, être subsidiaires et coordonnées au niveau international.

Trois leviers pour atteindre l'objectif : renforcement de la résilience, allègements temporaires et prestations de marché innovantes

Les entreprises d'électricité et les consommateurs travaillent main dans la main pour proposer, par l'innovation et le développement de l'offre de produits, des instruments d'économie de marché qui permettent de lisser les prix de l'électricité et d'offrir aux deux parties une plus grande sécurité de planification et d'investissement. Il s'agit notamment des accords d'achat d'électricité (AAE) et d'autres formes de contrats à long terme. En cas de coup dur, le chômage partiel, les éventuelles aides de trésorerie ainsi que la réduction des taxes sur le prix de l'électricité sont des instruments étatiques peu invasifs et éprouvés, qui permettent de renforcer la résilience des entreprises et de les soulager temporairement.

Lisez ici la position détaillée de l'économie.

 


Alexander Keberle, membre de la direction, economiesuisse : +41 79 530 61 67 ou alexander.keberle@economiesuisse.ch

Service de presse Alpiq Holding SA : +41 21 341 22 77 ou medien@alpiq.com

Service de presse Axpo Holding AG : +41 800 44 11 00 ou medien@axpo.com

René Lenzin, Head News, Media & Public Affairs, BKW Energie SA : +41 79 306 34 42 ou medien@bkw.ch

Stefan Vannoni, directeur, cemsuisse : +41 76 549 90 05 ou stefan.vannoni@cemsuisse.ch

Roger Ambort, directeur, GGS : +41 79 780 82 82 ou r.ambort@stromkunden.ch

Kaspar Engeli, directeur, Commerce Suisse : +41 61 228 90 30 ou kengeli@handel-schweiz.com

Lorenz Hirt, directeur, fial : +41 31 356 21 21 ou lorenz.hirt@fial.ch

Carla Hirschburger-Schuler, directrice de l'IGEB - Interessengemeinschaft Energieintensive Branchen : +41 44 266 99 27 ou carla.hirschburger@louma.ch

Nina Bachmann, membre de la direction, Swiss Textiles : +41 44 289 79 02 ou nina.bachmann@swisstextiles.ch

Michael Matthes, vice-directeur de scienceindustries : +41 79 473 66 39 ou michael.matthes@scienceindustries.ch

Jean-Philippe Kohl, vice-directeur de Swissmem : +41 78 659 17 72 ou j.kohl@swissmem.ch