Finances et fiscalité

La concurrence fiscale fonctionnant aux échelons cantonal et communal, la Suisse offre une fiscalité attrayante pour les entreprises comme pour les particuliers. Cet atout n’est cependant pas gravé dans le marbre. La concurrence mondiale entre les places économiques et la pression internationale sur le système fiscal suisse se sont nettement intensifiées ces dernières années. Nous travaillons donc à une simplification de la TVA et soutenons des allègements fiscaux en faveur non seulement de branches spécifiques, mais de toute la place économique.

En comparaison internationale, le déficit public de la Suisse est modéré, grâce notamment à l’introduction d’un frein à l’endettement. Cet instrument calme les ardeurs de la politique dans les périodes fastes, afin que les prestations fondamentales de l’État soient aussi assurées dans les périodes difficiles. La Suisse est ainsi l’un des rares pays à avoir réduit son endettement, malgré la crise financière et économique. Nous soutenons une application plus étendue du frein à l’endettement. Dans le domaine des assurances sociales, si la situation financière devait devenir critique ou mieux encore, pour éviter d’en arriver là, la Suisse devra tôt ou tard introduire cette mesure afin que des réformes soient initiées à temps.