Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
Contact Sitemap Deutsch Italiano English Recherche  
Fédération des entreprises suisses
Skip Navigation LinksAccueil > Thèmes > Concurrence > Généralités Concurrence
13.02.2012
Le prix unique du livre est défavorable aux lecteurs et crée une insécurité juridique
​Le livre est un bien culturel. C’est précisément pour cette raison qu’il ne faut pas réglementer son prix. Le prix unique ne permettrait pas de maintenir la diversité ni de protéger les librairies. Ce sont les lecteurs qui en feraient les frais puisqu’ils devraient débourser davantage pour un livre. De plus, le commerce du livre se porte bien : une réglementation étatique n’est pas nécessaire.

​Jeudi, lors d’une conférence de presse du Comité « contre le prix unique du livre », un auteur, un libraire et Franziska Troesch-Schnyder, présidente de l’organisation alémanique de protection des consommateurs konsumentenforum kf, ont présenté leurs arguments contre le prix unique du livre. Celui-ci est censé promouvoir la diversité des livres. Pourtant, le projet de loi ne prévoit pas d’obligation de reverser une partie du chiffre d’affaires à des auteurs ou à des librairies. Il ne renferme pas non plus de mesure en vue d’une promotion effective du livre et de la lecture.
 
La création d’un cartel fera augmenter les prix
Le prix unique du livre ne comporte pas seulement des inconvénients pour les auteurs et les libraires, ce sont en particulier les lecteurs qui en feraient les frais. Franziska Troesch-Schnyder est convaincue que « les perdants de ce projet seront les consommateurs, les petites bibliothèques et les étudiants, car ils devront débourser davantage pour un livre et ne profiteront ni de rabais de quantité ni d’autres actions ». Avec un cartel, les prix augmenteront par rapport à aujourd’hui.
 
Aux yeux d’economiesuisse, la réintroduction du prix unique du livre constituerait une intervention dans la liberté d’entreprise et un retour à l’époque des cartels. C’est un pas dangereux vers l’économie planifiée. Les principaux bénéficiaires d’un cartel seraient au final toujours les grands acteurs de ce marché, soit, dans le cas des livres, les grandes maisons d’édition et les diffuseurs, souvent étrangers. Ce serait eux qui bénéficieraient de la réintroduction du prix unique et non les petites et si sympathiques librairies de quartier auxquelles cette mesure n’apportera pas grand-chose. Celles-ci subiraient au contraire des restrictions avec les réglementations supplémentaires et devraient renoncer à des stratégies innovantes en matière de prix.
 
La vraie concurrence à laquelle les librairies sont confrontées vient du livre électronique. Or celui-ci n’est pas concerné par le prix unique du livre et se trouve donc davantage promu. Avec ou sans prix unique du livre, ce secteur se trouve en pleine mutation. Des cartels induisent non seulement des distorsions de concurrence, ils accroissent aussi la bureaucratie. Enfin, il importe de renforcer la surveillance des prix afin d’éviter les abus.
 
Un auto-goal pour la branche du livre : la loi ne s’applique pas au commerce en ligne avec des particuliers
Selon le projet de loi, le prix unique du livre s’appliquerait uniquement aux importations commerciales de livres et non aux achats privés. Ainsi, les librairies et diffuseurs suisses en ligne seraient discriminés par rapport à la concurrence étrangère. La discussion de ces dernières semaines sur le champ d’application de la loi a mis en évidence l’insécurité juridique qui serait créée en cas d’acceptation. Dans la pratique, il ne serait pas possible de mettre en œuvre rigoureusement le prix unique du livre. Les citoyens se prononceront sur ce projet le 11 mars.
 
Pour de plus amples informations :
Comité interparti « contre le prix unique du livre »  
Pour toute question concernant l’article
Thomas Pletscher
Membre de la direction
thomas.pletscher@economiesuisse.ch
Publications
Récentes
Essentielles
Autres publications
Repères
La con­cur­ren­ce est un ai­guil­lon de l'in­nova­tion et elle ren­for­ce l'éco­nomie suisse.
Informations juridiques
Impressum