Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
Contact Sitemap Deutsch Italiano English Recherche  
Fédération des entreprises suisses
Skip Navigation LinksAccueil > Thèmes > Energie et environnement > Généralités Energie et environnement
15.02.2012
Renforcement des relations économiques avec la Chine
​La visite de travail de la conseillère fédérale Doris Leuthard à Pékin a renforcé les relations économiques entre la Chine et la Suisse. Les divers groupes de travail mixtes définis dans le domaine du cleantech pourront soutenir l’industrie, faciliter l’accès au marché et favoriser le transfert de savoir-faire.

​Les discussions avec les ministres en charge des Transports, Li Shenglin, de l’Environnement, Zhou Shengxsian, de l’Eau, Chen Lei, ainsi qu’avec le chef de l’Autorité nationale de l’énergie, Liu Tienan, ont mis en évidence que la Chine doit relever des défis de taille dans tous les domaines et qu’elle a plus que jamais besoin du transfert de technologies en provenance des pays industrialisés. Seul le recours à de nouvelles technologies permettra de couvrir les besoins de ce pays émergent à forte croissance.
 
L’ouverture de la Chine à l’égard des entreprises suisses a été soulignée lors de chaque entretien. Elle s’appuie sur une collaboration réelle en place depuis des années et sur les efforts déployés par la Suisse pour trouver des solutions et, avec le recours de la technologie, améliorer les conditions de vie de la population.
 
Les défis sont particulièrement grands dans les domaines de la protection de l’air, de la pollution de l’eau et de l’approvisionnement énergétique et électrique. Le combustible principal reste le charbon, à partir duquel 70 % de l’électricité sont produits (le seuil de 1000 gigawatts a été franchi en 2011). L’énergie solaire devrait également se développer et la puissance installée, 3 gigawatts, pourrait être démultipliée. La Chine pourrait, sous peu, produire 1 % de son électricité, à partir de l’énergie photovoltaïque.
 
Un changement de cap se dessine dans la politique chinoise. La croissance reste la priorité, mais dans les discussions on évoque aussi la nécessité de protéger l’environnement pour le bien de la population et on esquisse des solutions. Le nouveau Ministère de l’environnement incarne ce changement. C’est un réel progrès. Dans le domaine des transports aussi, la Chine souhaite prendre une nouvelle direction : la mobilité intégrée doit contribuer à éviter une défaillance généralisée des transports. L’objectif déclaré est un développement de la mobilité électrique et des transports publics dans les grandes villes, qui pâtissent parfois fortement des embouteillages. Ces prochaines années, les investissements s’inscriront en hausse dans tous les domaines.
 
economiesuisse salue l’initiative de la conseillère fédérale Doris Leuthard et a soutenu la mission dans le cadre des visites de travail par une délégation économique réunissant des représentants de branches et d’entreprises. L’organisation faîtière de l’économie accompagnera activement les travaux des groupes de travail mixtes constitués dans le domaine de l’eau, de l’énergie et des transports. Pour les entreprises suisses, le domaine du cleantech en Chine, offre des perspectives de croissance supplémentaires passionnantes, tandis que la Chine peut de son côté profiter du grand savoir-faire de la Suisse.
 
Enfin, la nouvelle liaison aérienne directe et quotidienne entre Zurich et Pékin, ouverte à l’occasion de la mission, devrait aussi renforcer les relations économiques entre les deux pays.
Pour toute question concernant l’article
Dominique Rochat
Responsable de projets
dominique.rochat@economiesuisse.ch
Publications
Récentes
Essentielles
Autres publications
Repères
En ma­tiè­re de cli­mat et d'éner­gie, l'éco­nomie n'est pas un ob­sta­cle mais une solu­tion.
Informations juridiques
Impressum