Ignorer les commandes du Ruban
Passer au contenu principal
Contact Sitemap Deutsch Italiano English Recherche  
Fédération des entreprises suisses
Skip Navigation LinksAccueil
18.12.2014 – Politique monétaire (article)
La BNS introduit un taux d’intérêt négatif : un signal pour les marchés financiers
​En introduisant un taux d’intérêt négatif, la Banque nationale suisse envoie un signal clair : elle utilisera tous les moyens à sa disposition pour défendre le cours plancher avec l’euro. En particulier au vu des turbulences actuelles, il est essentiel que l’euro ne soit pas remis en question. Compte tenu des circonstances, economiesuisse comprend la décision de la Banque nationale. Lire »
17.12.2014 – Fiscalité des entreprises (communiqué)
Renforcer les activités de financement
​economiesuisse salue la décision du Conseil fédéral de remédier aux défauts de l’impôt anticipé. L’adoption du principe de l’agent payeur, à la place de celui du débiteur, permettrait de rapatrier des activités de financement de groupes helvétiques réalisées à l’étranger. Elle dynamiserait également le marché des capitaux. Il convient d’imputer les recettes supplémentaires à la réforme de l’imposition des entreprises III. pdf
15.12.2014 – Session (session parlementaire)
Compte rendu de la 3e semaine
​Le Conseil national a manqué une occasion de renvoyer le premier volet du train de mesures relatif à la stratégie énergétique 2050 au Conseil fédéral. economiesuisse est préoccupée par le risque de surréglementation, le renchérissement et la détérioration de l’approvisionnement énergétique ainsi que la mise en place de nouvelles subventions axées sur la durée. À l’instar du Conseil fédéral et du Conseil des États, le Conseil national recommande au peuple et aux cantons de refuser l’initiative relative à l’impôt sur les successions. Ce projet défavorable surtout aux entreprises familiales peut désormais être soumis en votation. Le Conseil national et le Conseil des États ont adopté le projet relatif à la mise en œuvre des recommandations du GAFI, compatible avec les nouveaux standards internationaux.
pdf
15.12.2014 – Distorsions de concurrence causées par l'État (dossierpolitique)
État et concurrence : laisser de la place à l’initiative privée
​Plus de la moitié de tous les prix sont influencés par l’État. Plus d’un cinquième des actifs appartiennent à l’État, qui représente un tiers environ de tous les emplois et redistribue plus de 42 % de la création de valeur totale. Des chiffres impressionnants pour un acteur dominant de l’économie, dont l’importance et l’influence sont souvent sous-estimées. Afin de sensibiliser l’opinion publique et de lever le voile sur le rôle de l’État dans les différents secteurs économiques, economiesuisse a élaboré une boussole d’orientation politique qui évalue les activités de l’État et illustre ainsi son empreinte. Cette boussole permettra d’effectuer un suivi et indiquera quelles activités doivent être laissées à l’initiative du secteur privé, lesquelles sont du ressort de l’État et, le cas échéant, dans quelles conditions. Vous trouverez ici l'étude complète en allemand. pdf
12.12.2014 – Concurrence: autres thèmes et articles généraux, Distorsions de concurrence causées par l'État (communiqué)
Une boussole d’orientation politique pour plus de prospérité
Lentement mais sûrement, « l’emprein­te de l’État », qui réduit la marge de manoeuvre des en­t­reprises suisses, s’accroît. economiesuisse propose une boussole d’orientation politique, soit un inst­rument unique per­mettant d’évaluer les in­ter­ventions sur le mar­ché et de quan­tifier des activités étatiques. L’objectif est de favoriser une prise de conscience grâce à un meilleur suivi, d’éviter de nouvelles in­ter­ventions étatiques et, à moyen ter­me, de les réduire. pdf
12.12.2014 – Fiscalité: autres documents et articles généraux (article)
Non catégorique à l’initiative concernant l’impôt sur les successions – votation en juin 2015
​À l’instar du Conseil fédéral, le Parlement recommande de refuser l’initiative relative à l’impôt sur les successions. Ce projet défavorable aux entreprises familiales peut désormais être soumis en votation. L’économie dans son ensemble le combattra de toutes ses forces. Lire »
09.12.2014 – Recherche et technologies (dossierpolitique)
« Horizon 2020 », indispensable pour la Suisse
​Depuis des années, des chercheurs suisses travaillent intensivement avec des partenaires européens. Grâce à une forte intégration dans des réseaux internationaux, la Suisse est à la pointe en matière de recherche. Cela permet à notre économie d’être très innovante. Et l’innovation est la clé de la prospérité future. Grâce aux accords bilatéraux, la Suisse a obtenu dès 2004 l’accès plein et entier aux programmes-cadre de recherche (PCR) de l’Union européenne. Cependant, après l’acceptation de l’initiative sur l’immigration de masse, la Commission européenne a refusé que la Suisse participe au 8e PCR, baptisé « Horizon 2020 ». Des négociations réussies ont néanmoins permis d’obtenir une association partielle au programme jusqu’à fin 2016, qui garantit surtout à la Suisse l’accès au prestigieux Conseil européen de la recherche. Notre pays a gagné du temps. Il reste cependant indispensable de trouver une solution assurant la participation pleine et entière de la Suisse à long terme. pdf
05.12.2014 – Session (session parlementaire)
Compte rendu de la deuxième semaine
​economiesuisse se félicite de la décision du Conseil des États de ne pas étendre le droit de révocation aux achats en ligne. Cette décision est désormais définitive. Les délibérations en cours sur la stratégie énergétique 2050, la mise en œuvre des recommandations du GAFI, la révision totale de la loi sur les aides à la formation ainsi que sur le budget 2015 se poursuivront au cours de la troisième semaine de la session. pdf
05.12.2014 – Recherche et technologies (article)
worldwebforum – billets à prix préférentiel pour les membres d’economiesuisse

​La troisième éditition du worldwebforum aura lieu le 10 mars 2015 à Zurich.
Des orateurs internationaux de premier plan, comme Steve Wozniak, co-fondateur d’Apple Computer, s'exprimeront sur le thème « Digital Transformation & Leadership ».

economiesuisse soutient la manifestation en tant que partenaire. L’organisation fait ici une offre exclusive à ses membres : Enregistrez-vous avec votre code personnel et obtenez un billet au prix préférentiel de 700 francs (au lieu de 780 francs).

Lire »
04.12.2014 – Economie extérieure: autres thèmes et articles généraux (article)
La Suisse contribue au débat sur l’évolution de l’UE
​Une étude de taille présentant des réformes possibles pour améliorer la compétitivité de l’Europe est déposée à Bruxelles aujourd’hui. Des think tanks allemand, polonais, turc et suisse y présentent leurs idées et conclusions. economiesuisse salue ce débat. Lire »
01.12.2014 – Session (session parlementaire)
Compte rendu de la 1ère semaine
​Le Conseil des États a rejeté l’initiative populaire « Économie verte », tandis qu’il a accepté le contre-projet indirect. economiesuisse s’oppose à l’une comme à l’autre. La Suisse doit respecter ses engagements selon le Protocole de Kyoto. Pour ce faire, le droit suisse doit tenir compte des mesures visant une réduction des émissions de CO2 prises à l’étranger. En ce qui concerne la mise en œuvre des recommandations du GAFI, le Conseil national a soutenu des solutions acceptées à l’échelle internationale pour des points importants. Au sujet des paiements en espèces, les Chambres doivent encore trouver un compromis. Enfin, dans le débat sur le budget 2015, la Chambre du peuple a voté des dépenses supplémentaires. Au vu de projets importants en préparation, dont la réforme de l’imposition des entreprises III, ces décisions vont dans la mauvaise direction. pdf
01.12.2014 – Conjoncture (communiqué)
Soutenir les exportations. L’économie intérieure a passé un pic de croissance
La conjoncture suisse perd légèrement de son dynamisme. Cela s’explique, d’une part, par l’atonie des mar­chés européens. On constate, d’autre part, que les moteurs qui ont alimenté la croissance intérieure ces dernières années s’essoufflent. Ainsi, le système de la santé et le gros oeuvre ont passé un pic de croissance. L’année prochaine, les hausses de salaire réelles et les taux d’im­migration n’atteindront pas les niveaux de 2014. Néanmoins, les en­t­reprises exporta-trices s’affirment dans un contexte difficile, notamment grâce aux débouchés situés hors de la zone euro. L’année prochaine, le produit intérieur brut de la Suisse progressera vraisemblable-ment de 1,6 %, tandis que le taux de chômage augmentera légèrement pour s’établir à 3,3 %. pdf
1 - 12 suivant
Publications
Récentes
Essentielles
Autres Publications
Informations juridiques
Impressum